De retour de Bulles de Sèvre, un super festival.

C'est vrai, qu'on en revient fatigués des festoches, et qu'attaquer des planches derrière, c'est loin d'être évident.

C'est sûr, qu'on discute entre auteurs des difficultés toujours croissantes, de la précarité galopante et de plus en plus effrayante, et je pèse mes mots.

Je ne pensais pas que tant de gens étaient guettés par l'épuisement moral et physique tant il est vrai, que l'on travaille isolé. En découvrant tout cela, il y a de quoi douter. Les perspectives incertaines à ce point esquintent tant la passion du dessin et l'envie de la partager... Il faut vraiment que ce soit dévorant pour ne pas abandonner...

Et puis, on y rencontre des gens passionnants, des amateurs dans le sens le plus beau du terme, lecteurs, auteurs, et bénévolesadorables qui font chaud au coeur, qui entretiennent l'envie de dessiner, de se défoncer pour sortir le meilleur de soi, car une histoire, ce n'est pas juste le travail d'une personne, mais aussi de ceux qui la font vivre. 

Merci infiniment à ces festivals qui permettent tout cela.

Pour fêter ça, une planche entière !

al-t2-crayonné-Planche-34

Et en plus y avait du steampunk et des dingues !